close up on delicious strawberries


Perdez du poids rapidement !

Les régimes hyperprotéinés sont entrés sur le marché de la minceur dans les années 60 aux États-Unis. En quelques années, ils sont devenus LA méthode pour maigrir. Depuis, plusieurs diètes de ce type ont vu le jour, l’un des plus connus étant le régime Dukan. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les secrets de leur réussite ? Quels sont leurs avantages ? Peuvent-ils présenter des risques sur la santé ? A qui s’adresse-t-ils ? Zoom sur ces cures amincissantes.

En 5 ans, le tour de taille des Français a pris 2,6 cm, de quoi les pousser à perdre du poids pour avoir une taille de guêpe. L’une des méthodes les plus en vogue et certainement jugée efficace est le régime hyperprotéiné fr.wikibooks.org. Il consiste à consommer essentiellement des protéines que ce soit sous forme d’aliments, de suppléments en poudres ou de boissons protéinées. Les glucides et les lipides sont donc très limités afin de diminuer l’apport en calories. Avec cette cure amincissante, les muscles resteront toujours fermes et la satiété durera pour éviter les fringales.

Parmi les régimes hyperprotéinés les plus connus et les plus en vogue, on citera le régime Dukan, le régime Cohen, le régime Thonon, ou encore le régime Natman.

Comme son nom l’indique, il se concentre essentiellement sur la consommation de protéines nature (poissons, viandes, légumineuses, céréales, produits laitiers, blanc d’œuf…) ou artificiellement enrichies (barres chocolatées, soupe à poudre à réhydrater…). Ces nutriments augmentent ainsi en valeur dans la ration alimentaire puisque les autres éléments diminuent par rapport à un régime équilibré. Il s’agit ici des glucides (sucres) et des lipides (graisses).

Plus la diète hyperprotéinée sera restrictive, plus les apports alimentaires journaliers des autres nutriments baisseront. Néanmoins, les éléments nutritifs essentiels sont couverts malgré des apports caloriques très bas. De cette manière, le corps puisera dans ses propres réserves afin d’assurer son travail énergétique. En même temps, les protéines diminuent efficacement la faim et le corps dépense beaucoup d’énergie pour les assimiler.

Elles assurent également le bon renouvellement des cellules de l’organisme et préservent le tissu maigre https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gime_Mayo. Résultat : on perd en tissu graisseux. On perd du poids tout simplement.

Toutefois, ce mode d’alimentation ne doit pas être permanent puisqu’il est volontairement déséquilibré. Il doit être suivi d’un rééquilibrage alimentaire et surtout être considéré comme « une cure de perte de poids » uniquement.

De manière générale, tous les régimes hyperprotéinés suivent quatre étapes ou phases :

1. phase active ou stricte : c’est l’étape la plus importante ; elle doit être le plus stricte possible. Durant 3 jours en moyenne, il ne faudra consommer que des protéines pratiquement qu’en sachets afin de stimuler le centre de satiété et de booster l’efficacité de la diète. Elles seront complétées par des légumes pour apporter des fibres à l’organisme et des compléments de vitamines minéraux pour éviter les carences ;

2. phase sélective ou mixte : elle consiste à réintroduire progressivement les aliments notamment les sucres lents comme le pain, le riz, les pâtes, la pomme de terre… Pour cela, on prendra les sachets de protéines avec des aliments classiques lors de vrais repas ;

3. phase de stabilisation : elle consiste à réintroduire progressivement les autres nutriments dans l’alimentation. Elle est incontournable pour éviter l’effet yoyo ;

4. phase d’équilibre alimentaire : elle consiste à adopter de nouveau des habitudes alimentaires équilibrées et saines. Il s’agira d’augmenter l’apport calorique de 200 à 300 kcals par semaine en réintroduisant encore davantage les aliments supprimés. En même temps, on adoptera un équilibre nutritionnel classique à savoir 15 % de protéines, 35 % de lipides, et 50 % de glucides.

Vu que les protéines sont le centre de cette cure amincissante, on se sentira toujours rassasié, ce qui efface toute sensation de faim, de dépression et de fatigue. Grâce à cela, les résultats sont immédiats et impressionnants. En effet, pour certains régimes hyperprotéinés, il est possible de perdre jusqu’à 5 kg en une semaine et jusqu’à 12 kg en un mois.

Cette restriction alimentaire est également très simple à adopter, il suffit de suivre scrupuleusement toutes les consignes pour perdre efficacement du poids.

Enfin, elle fait perdre en graisse alors qu’elle conserve toute la masse musculaire du corps pour avoir une belle silhouette.

La consommation excessive de protéines n’est pas sans danger pour la santé, au contraire. Puisque l’organisme se sert uniquement de ces nutriments pour fonctionner, il n’est pas rare de subir une hyperactivité rénale, des problèmes intestinaux et de constipation. En effet, cette cure amincissante interdit les lipides, les glucides, mais également les fibres qui évitent pourtant ces phénomènes maintenant.

Comme tout régime restrictif, il peut entraîner des carences. Néanmoins, cela peut s’éviter en recourant aux compléments alimentaires. Ces derniers sont même indispensables pour rester en bonne santé : les compléments en minéraux, en vitamines et en acides gras essentiels. On peut également éviter les carences en buvant suffisamment d’eau, 2 litres au minimum par jour.

Autres risques liés à ce type de diète : une fatigue intense (du corps, du cœur, des reins), une perte de sensations alimentaires (envie, faim, satiété), des crampes musculaires (associées à une faiblesse musculaire), une hypotension.

Une telle restriction alimentaire peut en même temps provoquer des maux de tête (céphalées), des troubles de l’humeur (irritabilité, agressivité), et même des perturbations menstruelles en début de diète. En effet, les œstrogènes sont partiellement synthétisés par la réduction du tissu graisseux. Cela oblige l’organisme à s’adapter au début de la cure.

Il n’est pas non plus rare d’avoir une mauvaise haleine tout au long de la cure. Cela est même inévitable puisque lorsque le corps brûle les graisses, le corps produit des résidus qui s’éliminent notamment dans les expirations. C’est ce que l’on appelle la « cétose ». Pour y remédier, il y a les bains de bouche, les tisanes à la menthe, ou tout simplement le chewing-gum maintenant.

Enfin, cette cure amincissante peut causer l’effet que tous ceux qui suivent un régime redoutent tous : l’effet yoyo ou la reprise des kilos perdus, sans rigueur et motivation. Les régimes hyperprotéinés, c’est la solution idéale pour perdre ses kilos en trop. Même si chacun a ses spécificités et ses menus, il existe toutefois des astuces très faciles à appliquer quelle que soit la méthode afin d’obtenir de meilleurs résultats.

La diète doit avant tout être complétée par des vitamines, des acides gras essentiels et des minéraux pour éviter les carences alimentaires et la fatigue dues aux faibles apports en calories. En parallèle, il est indispensable de boire énormément d’eau, 2 litres au minimum par jour. Afin de faciliter le transit intestinal, il est conseillé de consommer des légumes. Sinon, un suivi médical est indispensable si l’on vise une perte de poids rapide.

Ils sont adressés aux personnes qui veulent perdre du poids très rapidement. En revanche, ils ne doivent en aucun être adoptés par les personnes diabétiques et par celles qui ont des insuffisances rénales, cardiaques ou hépatiques. Il en est de même pour les femmes enceintes ou qui allaitent et bien évidemment pour les enfants.

Rate this post