woman eating pasta with wine


Certains aliments sont plus difficiles à digérer que d’autres. C’est le cas des glucides complexes et des protéines. Notre corps dépense plus d’énergie à digérer ce type d’aliments que les lipides par exemple, simples de structure et stockées presque telles quelles. Ainsi, la valeur énergétique “brute” d’un aliment (celle que l’on trouve sur l’emballage) n’est pas un bon indicateur puisque le nombre de calories emmagasinées dépend aussi du type d’aliment. Par exemple, un steak de 100 kcal fera moins grossir qu’une portion de beurre de 100 kcal car notre organisme dépensera beaucoup plus à assimiler la viande qu’à stocker les lipides apportées par le beurre.
Voici le pourcentage d’énergie consommée pour assimiler les nutriments :

  • Protéines: 18 à 25 %
  • Glucides: 4 à 7 %
  • Lipides: 2 à 4 %

Notre organisme brûle 18 à 25 kilocalories pour digérer 100 kilocalories de viande. Cette énergie se retrouve en partie sous forme de chaleur, les 75 à 82 kilocalories restant sont stockées ou utilisées pour le fonctionnement de notre corps (c’est une des raisons pour laquelle il faut prendre des protéines à chaque repas pour réussir sa perte de poids). Seulement 2 à 4 kilocalories sont dépensées pour digérer 100 kilocalories de lipides et 4 à 7% pour les glucides.

On peut donc considérer que 100 calories de protéines “apporte” environ 80 calories “nettes”, une fois digérées, 100 calories de glucides environ 95 et 100 calories de lipides environ 97 https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gime_pal%C3%A9olithique!

Consommer des protéines permet donc d’augmenter son métabolisme lié a la digestion (thermogenèse alimentaire) qui représente environ 10% des dépenses énergétique d’une journée!

Consommer des protéines permet donc d’augmenter son métabolisme lié a la digestion (thermogenèse alimentaire) qui représente environ 10% des dépenses énergétique d’une journée

Rate this post